Archives par mot-clé : pose flottante

Parquet clipsable ou traditionnel

Le système d’assemblage des parquets permets de positionner et de maintenir les lames de parquets en position. Nous disposons de 2 systèmes qui ont fait leurs preuves avec des propriétés différentes:

  • le système clipsable
  • et le système rainure et languette.

Le système rainure et languette

Probablement le plus ancien système d’assemblage du parquet. C’est un système à emboîtement mâle femelle qui est profilé en usine.

parquet rainure languette
Parquet avec assemblage rainure et languette.

L’assemblage rainure et languette est utilisé pour la pose collée au sol, la pose clouée ou la pose flottante. Pour la pose flottante, les lames de parquets sont encollées sur la joue supérieur de chaque lame, dans la longueur ce qui une fois terminé crée un parquet d’un seul tenant.

Le systeme clipsable

Ce système développé par unilin et Valinge est assemblage mécanique. Le clip de unilin ou loc de Valinge est un système ingénieux qui permet de maintenir deux lames de parquet assemblées sans colle.

Systeme d'assemblage Loc
Parquet clipsable par assemblage Loc

Cette innovation fait son apparition dans les années 2000 et s’adresse aux bricoleurs et aux particuliers qui souhaitent poser leur parquet seuls en pose flottante.

Parquet par assemblage clipsable ou traditionnel rainure et languette

Les deux systèmes ont leurs avantages et leurs inconvénients et les différences sont d’ordre technique

Pour la rapidité de pose le système loc est plus intéressant que l’assemblage rainure et languette. Le collage rainure et languette prend du temps.

Le bois se stabilise par rapport à l’hygrométrie de son environnement, l’assemblage rainure et languette à une stabilité supérieure par rapport au système loc pour lequel chaque lame est indépendante. En effet, en cas de reprise d’humidité ou de séchage notamment, les lames se contractent indépendamment pouvant créer des espaces plus importants entre les lames. Il est possible de coller l’assemblage loc mais dans ce cas le produit perd de son intérêt.

D’un point de vue écologique, on utilise plus de matière pour le système clipsable que pour le système rainure et languette.

D’un point de vue technique le profilage clipsable est beaucoup plus compliqué que l’assemblage traditionnel ce qui implique une précision très importante au moment de l’usinage.

D’un point de vue coût de production, les coûts de production de l’assemblage rainure et languette sont moins élevés il n’y a pas de licence et moins de matière première de même sur l’outillage de profilage.

D’un point de vue coût de pose, le gain de temps en terme de pose est de l’ordre de 30% ce qui couvre le surcoût du profilage.

D’un point de vue finition de pose en rénovation l’assemblage rainure et languette offre de meilleures alternatives pour un meilleur rendu final.

Conclusion

Le système clipsable et le système rainure-languette sont difficilement différentiables une fois le parquet posé. Il s’agit de deux philosophies de produits différentes qui sont très bonnes toutes les deux. D’une manière générale, le système clipsable est parfait pour le poseur sans savoir faire, il évite les erreurs de mise en œuvre alors que le parquet par assemblage traditionnel est destiné aux professionnels pour des réalisations haut de gamme.

Parquet clipsable

Ce système d’assemblage pour le parquet et le stratifié, développé par Unilin et Valinge, est un système d’assemblage mécanique.

Le principe du sytème d’assemblage

Le Clic de Unilin ou le Loc de Valinge sont des systèmes ingénieux qui permettent de maintenir deux lames de parquet assemblées sans colle. Cette innovation fait son apparition dans les années 2000. Elle s’adresse aux bricoleurs et aux particuliers qui souhaitent poser leur parquet seuls.

Systeme d'assemblage Loc
Parquet clipsable par assemblage Loc

Les deux systèmes clip de Unilin et Loc de Valinge se différencient par leur application. Au début, le clic est plutôt adapté au panneau de fibre donc aux revêtements de sols stratifiés alors que le loc s’adresse plutôt au profilage des panneaux lattés utilisés dans la composition des parquets contrecollés.

Aujourd’hui les deux systèmes s’adressent aussi bien produits avec une âme centrale en panneau de fibre qu’aux parquets réalisés avec une âme latté bois massif.

L’usinage et la production

Comme pour l’assemblage traditionnel rainure et languette, le profilage peut être réalisé à différentes étapes de la production. chaque parqueterie fait ses choix technologiques.

La mise en place de la production se fait d’abord avec la validation du profil, chaque usine a son profilage propre sous licence Unilin ou Valinge.

La réalisation du profil en production est complexe car elle nécessite une grande précision dans les réglages et un suivi de production très rigoureux pour garantir la fonctionnalité de l’assemblage.

Enfin, les machines sont beaucoup plus coûteuses pour réaliser le profil de l’assemblage clip.

La précision nécessaire à la réalisation du profil clip ou loc n’est absolument pas adaptée au parquet massif qui sont trop sensibles aux variations d’hygrométrie.

Les évolutions

Chaque année, les bureaux d’études et de développement de Välinge et unilin font évoluer le système d’assemblage. Le profil 2G évolue pour arriver au 5G mais le shéma productif se complexifie et toutes les parqueteries ne sont pas prêtes à investir et à intégrer ce système.

Les avantages et le succès du système

Le système augmente la qualité des fonctions d’assemblage du parquet à différents niveaux:

  • Augmente la vitesse de pose, pas de colle, assemblage immédiat.
  • Aucune erreur d’assemblage possible. Soit les lames ont assemblées et verrouillées soit il y a un intervalle tellement important entre les lames que le poseur se rend compte immédiatement qu’il y a un problème de pose, que le parquet est mal assemblé ou qu’il y a un problème de profilage.
  • Amélioration de la qualité de pose, il n’y a pas de risque que la colle tâche le parquet
  • Amélioration de la qualité du profilage, la précision imposée au moment du profilage améliore considérablement la qualité de l’assemblage final.
  • Facilite le remplacement d’une lame de parquet.

Le système d’assemblage clipsable clip ou Loc, est destiné à une pose flottante mais il est possible de poser collé.

Cet assemblage mécanique fait que techniquement les lames sont indépendantes les unes des autres.

Conclusion

Le système clipsable est un système d’assemblage fiable pour le parquet. D’une manière générale, le système clipsable est parfait pour le poseur sans savoir faire, il évite les erreurs de mise en œuvre.

Parquet sur Chauffage au sol

Le parquet sur chauffage au sol doit respecter les règles de mise en oeuvre fixées par le DTU 51.2 Notre but ici est de fournir des éléments simples et des règles de bon sens pour choisir un parquet compatible sur chauffage au sol même rafraichissant.

Information de base

Les parquets sont fabriqués pour des variations d’hygrométrie de l’air de la pièce où ils sont installés entre 45 % et 65 % à 20°C. Si l’air devient trop sec < 45% le bois perd de l’humidité, il y a un risque de fentes en surface, si l’air devient trop humide > 65% le bois reprend de l’humidité, il gonfle. En général, il gonfle plus fort en largeur, c’est pour cela que nous laissons un jeu de dilatation périphérique.

Gestion du chauffage au sol

Le bois n’aime pas les variations d’hygrométrie brutales, il est important d’avoir des montées en température du chauffage au sol progressives, régulées de façon à ce que les échanges puissent se faire progressivement. (éléments fixés dans le DTU).

Epaisseur du parquet inférieure à 15/16 mm

Le bois est un matériau isolant. Il faut un peu plus de temps au parquet pour transmettre la chaleur à la pièce par rapport à un carrelage. Le parquet a une certaine inertie, il emmagasine l’énergie avant de la diffuser alors que dans le cas du carrelage l’énergie traverse. Comme tous les isolants plus vous serez sur une épaisseur de parquet faible plus le transfert de chaleur rapide. ( cela se mesure c’est un fait mais pas sûr que cela se ressente au quotidien).

Parquet contre-collé plutôt que parquet massif mais pas incompatible

Pour le parquet contre-collé, nous parlons bien de parquet avec une couche de bois de 2,5 mm minimum en surface, pas de stratifié. Le parquet contre-collé et le parquet massif sont tous deux compatibles sur chauffage au sol, simplement la structure du parquet contre-collé est plus stable. Le parquet contre-collé est composé 3 couches de bois le dessus en chêne par exemple (parement) , la couche du milieu (souvent des lamelles de bois perpendiculaires à la couche du dessus, mais aussi du panneau MDF ou HDF ou du contre-plaqué etc..) et la couche du dessous généralement un placage résineux type sapin. Cette structure est très stable comparée à un parquet massif ou nous avons une seul lame en chêne par exemple ou c’est toute la pièce qui perd ou qui prends de l’humidité. Avec l’humidité, un parquet massif varie plus dimensionnellement qu’un parquet contre-collé. Tout dépend de l’effet rechercher au final.

Parquet contre-collé couche du milieu contre-plaqué plutôt que les autres

Le panneau contre-plaqué en couche du milieu garanti la résistante et la stabilité. Les autres produits sont tout à fait compatibles aussi pas de problèmes mais les caractéristiques sont différentes. La couche du milieu lattée est la seconde meilleure alternative pour sa stabilité. La couche du milieu en panneau de fibre MDF ou HDF généralement utilisée dans le stratifé est un très bon produit cependant c’est un produit trop homogène. Ces panneaux sont constitués de fibres de bois uniquement. A l’assemblage entre deux lames, lorsque l’humidité arrive au niveau du panneau chaque fibre absorbe cette humidité et gonfle pouvant créer un effet de tuilage comme on peut le voir sur les revêtements de sols de certains magasins qui ont utilisé du stratifié.

Parquet finition vernie plutôt que huilée

L’huile est tout à fait compatible avec un chauffage au sol. Simplement les vernis appliqués en usine sont appliqués en plusieurs couches où chacune à un rôle soit faciliter les déformations du bois, soit les échanges, soit la résistance aux chocs ou au passage etc… L’huile a tendance à partir avec le frottement du passage alors que les vernis restent. Un vernis permet de limiter les risque lors de variations d’hygrométries brutales alors qu’un parquet huilé se comportera comme un parquet brut les échanges sont directs.

Pose collée plutôt que flottante

Le DTU parquet impose le collage du parquet au sol sur sol chauffant. Pour le massif c’est indiscutable, pour le parquet contre-collé, de nombreux pays notamment scandinaves posent flottant même sur chauffage au sol. Le DTU reste la règle en cas de litige.